Accueil » ActualitĂ©s, DĂ©couvertes, Mises en avant, People, Technos

Chirurgien esthétique sur Second Life!

Par eboyer le 18 février 2009 Aucun commentaire

Myriam Republic, skineuse professionnelle sur SL!Myriam Republic possède la SIM Best Skin 220/53/27. Son job sur SL, c’est de confectionner et vendre des skins et des shapes* en très haute qualitĂ© de dĂ©finition. Elle a bien voulu raconter Ă  Monty Belgar comment elle s’est lancĂ©e dans le commerce in world…

Montparnasse Belgar : Bon, alors, raconte! Qui es-tu, et que fais-tu sur Second Life?
Myriam Republic : En fait, je suis crĂ©atrice de skins et de shapes, et je les vends ici en magasin depuis fĂ©vrier 2008. Avant, je relookais les avatars sans avoir de magasin; car j’ai dĂ©marrĂ© SL en janvier 2007, comme tout le monde, en commençant par le bas de l’Ă©chelle! J’ai appris grâce Ă  des amĂ©ricaines qui m’ont fait faire les boutiques, et dĂ©pensaient beaucoup… Des centaines de Dollars par jour. Pas des Linden Dollars, hein? Je parle bien de Dollars US! Donc j’ai appris Ă  connaĂ®tre les bons magasins, etc. Ensuite, j’ai commencĂ© par les shapes, en fonction des skins que je faisais acheter Ă  mes clientes. Puis en fĂ©vrier 2008, une amie ma dĂ©cidĂ©e Ă  ouvrir un magasin sur une parcelle de 4096 prims. Celui oĂą nous nous trouvons actuellement, d’ailleurs. C’est le premier terrain du premier magasin! Ensuite, petit Ă  petit ça a grossi. Mais au dĂ©part, on n’avait pas beaucoup de choses!

MB : Et aujourd’hui, te voilĂ  propriĂ©taire d’une SIM entière!
Myriam Republic : Oui, aujourd’hui jai une sim avec plusieurs magasins de styles diffĂ©rents. On y trouve essentiellement des skins et des shapes, mais aussi des vĂŞtements, des bijoux, des lunettes, des cils et des montres! Je ne m’occupe que des skins et des shapes, mais j’ai rachetĂ© Ă  un ami qui a quittĂ© SL ses crĂ©ations de montres. Pour les vĂŞtements, je travaille avec des crĂ©ateurs que je connais bien, et que j’ai sĂ©lectionnĂ© pour leur qualitĂ© de travail, car la crĂ©ation de skins, ça prend beaucoup de temps, et je ne peux pas tout faire!

Monty Belgar a un sérieux besoin de relooking... Problèmes de peau, corpulence... Il fallait tout revoir à zéro!MB : Ah, justement, as-tu des salariés?
Myriam Republic : Non, mais je paye des photographes quand j’en ai besoin, comme Willow Ahn, que tu connais dĂ©jĂ , ou d’autres. Parce qu’un oeil de photographe pour les prises de vues, c’est mieux. Et surtout, les photos de Willow, c’est un gros plus! Pourtant, j’avais une très grande photographe SL avant. Mais Willow est aussi photographe en RL, et ça change beaucoup de choses!

MB : Tu peux me donner une fourchette de prix, pour tes skins?
Myriam Republic : Mes skins sont vendues 2000 L$, et les skins avec shapes et notecards de suggestions de prĂ©sentation (pour les tenues, les yeux et les cheveux etc.) : 3500 L$. Mais je fais aussi des shapes sur mesure Ă  2500 L$, et des maquillages spĂ©ciaux sur demande, pour mes skins. En gros, Ă  partir de photos RL, je peux faire que l’avatar ressemble Ă  la vraie personne… MĂŞme si maintenant, j’en fais de moins en moins par manque de temps. Après, je peux rajouter des grains de beautĂ©, faire des cils ou des ongles, des couleurs de lèvres diffĂ©rentes… Bref, tout ce qui peut embellir la femme, mais toujours en restant dans “le naturel”!
Je vends aussi une skin “homme” (une autre sortira cette annĂ©e, je pense), bien que je sois spĂ©cialisĂ©e en skins fĂ©minines! Mais quand on travaille seule, ce n’est pas simple de tout faire!

Un petit peu de shopping avec Lynet Lytton, ça ne peut pas faire de mal!MB : Excuse l’indiscrĂ©tion, mais tires-tu un revenu de cette activitĂ© commerciale in world?
Myriam Republic : lol, on peut dire que oui, mais je ne m’Ă©talerai pas sur le sujet!

MB : Tu ne fais plus que ta boutique SL, ou tu as un job dans la RL?
Myriam Republic : j’ai un job RL aussi : je suis graphiste et crĂ©ateur de sites, et je travaille dans le marketing Internet, et notamment le rĂ©fĂ©rencement.

MB : Okay! Qu’est-ce qui t’a donnĂ© envie de monter ce commerce? Combien de temps cela te prends t-il?
Myriam Republic : Ben en fait, au dĂ©part, c’est un ami bijoutier dans la vraie vie qui ma parlĂ© de Second Life, en me disant que certains de ses clients très riches jouaient Ă  ce jeu. Alors comme en plus le relooking in SL Ă©tait devenu ma passion, j’ai dĂ©cidĂ© de me lancer.
Sinon, ça dĂ©pend vraiment de l’inspiration, mais par exemple, en ce moment, je passe Ă  peu près deux heures par jour in World. Mais quand je crĂ©Ă© des skins, alors j’y passe vraiment du temps!
J’aide aussi souvent les gens Ă  comprendre la diffĂ©rence entre Skin et Shape. Les nouveaux, et mĂŞme certains anciens ont du mal Ă  comprendre le concept… *Donc je prĂ©cise aussi pour tes lecteurs : la Skin, c’est la texture de la peau, les dĂ©tails du visage, la couleur des lèvres, le maquillage, les grains de beautĂ©, le sexe, etc. C’est ce qui donne l’aspect rĂ©aliste Ă  l’avatar. La Shape, ce sont les formes et la taille, bref, les mensurations de l’avatar, et l’architecture finale de son visage.

MB : Justement, puisqu’on parle d’inspiration… Tu fais tes skins en pensant Ă  des gens en particulier (je parle de cĂ©lĂ©britĂ©s, comme les mannequins, stars de cinĂ©, etc…), ou n’as tu que l’imagination pour muse?
Myriam Republic : Non, j’assemble des parties de corps, j’essaye de faire des visages de skins neutres, pour pouvoir travailler les shapes après, car le skin a plus de potentiel comme ca. En fait,  c’est la shape qui donne le rĂ©sultat final. D’ailleurs nos skins vont gĂ©nĂ©ralement avec la majoritĂ© des shapes des clients, si bien Ă©videment la shape est de qualitĂ©… C’est un travail d’harmonisation.
Ensuite, je regarde les profils des gens, leurs photos RL, et je m’en inspire lorsque ça me plait. Parfois mĂŞme, en me baladant dans Second Life et en achetant des vĂŞtements, je fais la shape!

Et voilĂ  le travail! Porte-feuille allĂ©gĂ© de 2000 L$, mais effet assurĂ©! Juste une petite prĂ©cision, les photos des modèles "Loana" sont de Willow Ahn...MB : Bon, tu fais de bien jolis avatars (qui sont souvent des canons de beautĂ©)… ça t’est jamais venu Ă  l’idĂ©e de faire des gens laids, ou des extraterrestres, mais de qualitĂ©? Par exemple, il y a un paquet de RolePlays, des Cyberpunks, des Vampires, des Jedi…
Myriam Republic : Ben mon crĂ©neau, ce serait plutĂ´t de faire des gens beaux! En fait, j’essaye le plus possible de me rapprocher de la vie rĂ©elle, de faire en sorte que les gens se sentent bien dans leur avatar… Certains s’inventent des vies ici, d’autres veulent y ĂŞtre comme en RL. Ça fait partie du choix marketing que j’ai fait. Mais je peux faire ce qu’on me demande, car le but, finalement, est d’arriver Ă  satisfaire les gens!

MB : Selon toi, qu’est-ce qui fait la spĂ©cificitĂ© de ton travail?
Myriam Republic : j’essaye de me rapprocher le plus possible de la vie RL, dans les dĂ©tails. Sinon, j’essaye d’ĂŞtre proche de mes clientes, de bien comprendre leurs envies, pour mieux les reproduire. Parfois, ça va mĂŞme très loin -et la c’est spĂ©cial- jusqu’Ă  avoir les mĂŞmes parties intimes qu’en RL! C’est marrant!

MB : Uh, ça c’est trash! Je me demande bien ce qu’on peut rechercher avec des idĂ©es pareilles!
Myriam Republic : toujours pareil : c’est le soucis du dĂ©tail, notamment lorsque l’avatar est très proche du corps de la personne, dans la vie rĂ©elle! On me fait parvenir une photo coupĂ©e juste sur la partie du corps voulue. Pour ce type de demandes, ce ne sont gĂ©nĂ©ralement pas des clientes françaises. D’ailleurs, je travaille essentiellement avec des clientes Ă©trangères : Allemagne, USA, Japon, Arabie Saoudite, Australie, Ă®le Maurice, HawaĂŻ… Ensuite, je pense qu’il y a  aussi pas mal de magasins de vĂŞtements, qui s’en servent pour mettre en valeur leurs tenues. C’est très important. D’ailleurs, certains produits sont adaptĂ©s suivant les pays. Chaque Skin est dĂ©clinĂ©e en sĂ©rie de 4 Ă  6 couleurs, mais par exemple, Les skins “Xtralight”sont plutĂ´t prisĂ©es par les pays asiatiques. En Europe, c’est plutĂ´t les “Light” (normal) et “Med”(bronzĂ©s)…

MB : Tu veux dire que dans cet univers des possibles, les gens cherchent Ă  ressembler absolument Ă  ce qu’ils sont dans la vraie vie?
Myriam Republic : Non, pas tous. Mais comme le concept de ces boutiques-ci, c’est ça, les clientes qui y viennent le font dans cette optique : elles savent qu’elles ne seront pas déçues! A chacun son crĂ©neau, mĂŞme si peut-ĂŞtre qu’un jour, je peux me dĂ©cider Ă  faire un magasin spĂ©cialisĂ© pour Nekoes (avatars mi-humains, mi-animaux, comme la sociĂ©tĂ© des hommes-chats dans le RP Midian City - NDLR) ou autres!
On peut juste dire que je suis une sorte de chirurgien esthĂ©tique du jeu. Par exemple, j’ai inventĂ© des ombres autour des seins qui n’existaient pas avant, et qui les rendent plus rĂ©alistes…
Le problème est aussi que le regard des gens dépend de la qualité de leur carte graphique! Meilleure est la carte, meilleure sera la définition des détails. En plus, cette année, on va passer dans des résolutions de travail plus importantes, donc un bon matériel sera de rigueur!

MB : Un petit Scoop, pour terminer?
Myriam Republic : j’ai un nouveau modèle qui sortira en mars. Il sera spĂ©cial, avec une innovation qui fera sans doute une petite revolution, et que les autres crĂ©ateurs copieront! Je n’en dis pas plus, car c’est encore top-secret! ;-)

Propos recueillis par EHB.

Marquer et Partager:
  • Google
  • Digg
  • del.icio.us
  • Wikio
  • Facebook
  • Live
  • Pownce
  • Scoopeo
  • Technorati
  • YahooMyWeb
  • MisterWong
  • Reddit
  • Meneame
  • LinkedIn

Laissez votre message !

Rédigez votre message ci-dessous ou créez un rétrolien depuis votre propre site web. Vous pouvez aussi suivre les rĂ©ponses via le flux RSS.