Territoire Digital» Expositions http://www.territoire-digital.com à la découverte des territoires du web. Sun, 19 Jul 2009 09:59:06 +0000 http://wordpress.org/?v=2.8.1 en hourly 1 Le futur du Metaverse, vu par la francophonie SL http://www.territoire-digital.com/2009/06/le-futur-du-metaverse-vu-par-la-francophonie-sl/ http://www.territoire-digital.com/2009/06/le-futur-du-metaverse-vu-par-la-francophonie-sl/#comments Mon, 22 Jun 2009 14:02:57 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1687 SL6B : 20 régions dédiées au futur du métaverse de Linden Lab, pour fêter les 6 ans de Second LifeSecond Life s’apprête à fêter ses 6 années d’existence, ce mardi 23 juin, dès 19 heures (10 am SLT). Pour fêter l’évènement, Linden Lab a permis aux acteurs de son monde virtuel de s’exprimer sur une vingtaine de régions dédiées in world, sur le thème « que sera le metaverse du futur ». Parmi toutes les réalisations, Territoire Digital a choisi de s’attarder sur celle mise en place par le collectif Vitis Foederata, composé de membres issus de différents groupes de la communauté francophone SL, qui, selon le blog officiel, ont décidé de « mettre en commun leurs compétences et expériences dans le cadre d’évènements ayant lieu dans le métaverse, sans ingérence dans les groupes, ou sans que l’un d’eux ne prenne l’avantage sur les autres ». Un groupe autonome et sans hiérarchie, avec ses projets propres.

Fédération de moyens et de compétences.

Vitis Foederata : la vigne fédératrice : C'est ainsi qu'est symbolisé le SL du futur, pour cette union d'avatars francophonesParmi les groupes qui le composent, on retrouve : le parc des Arts, Arcachon, la bibliothèque francophone, les explorateurs francophones, le p’tit routard SL, Cap Vert, Vegetal Planet, Prévention Sida, Metaverse Association, etc; avec des personnages emblématiques comme Frao Ra, Coulaut Menges, Vroum Short, Hugobiwan Zolnir, Cherry Manga, Serena Parisi, ou encore Batu Dragonash. C’est d’ailleurs des deux derniers que vient l’idée originelle de ce rassemblement artistique et culturel, selon Mallory Destiny, l’une des participantes au projet. Vitis Foederata, c’est concrètement (si l’on peut utiliser ce mot concernant un événement se déroulant dans un monde virtuel) une architecture en forme de grappe de raisins, symbole évident du réseau, et par extension du partage et de l’entraide. Chacun des grains de cette grappe représente un des dix groupes participant à l’oeuvre.

Un message symbolique qui semble vouloir dire que ce type de fédération de moyens et de compétences  in world, dépourvue de toute forme d’ego pourrait bien être renouvelé, et constituer le véritable avenir du métaverse…

EHB.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/06/le-futur-du-metaverse-vu-par-la-francophonie-sl/feed/ 4
Une nouvelle SIM francophone s'inaugure! http://www.territoire-digital.com/2009/05/une-nouvelle-sim-francophone-sinaugure/ http://www.territoire-digital.com/2009/05/une-nouvelle-sim-francophone-sinaugure/#comments Thu, 28 May 2009 14:39:38 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1669 Inauguration de France - Terre des Secrets, avec 1,2,3, Soleil et Territoire DigitalA deux pas de l’arbre de Territoire Digital, de la Bibliothèque Francophone, de Handicap Life, et de RIL Shopping, s’est installée -sur la SIM Saveurs Régionales-  1,2,3, Soleil, une association composée de résidents francophones de Second Life, parmi lesquels on retrouve notre ex-noob Baudelaire Kalinakov, Mareva Avril, ou Captain Aeon. Demain soir (vendredi 29 mai de 21 heures à 3 heures du matin), le groupe inaugure sa parcelle, « France – Terre des secrets » avec des concerts DJ, expos et jeux esselliens en tout genre!

France - Terres de Secrets, sur la sim Saveurs Régionales de l'archipel Territoire Digital.De noob à expert en quelques semaines!

Lorsque Territoire Digital s’est mis en quête d’un groupe désireux de bien vouloir animer l’archipel, Montparnasse Belgar s’est adressé à Baudelaire, qui semblait plutôt dégourdi pour un newbie arrivé à Second Life via l’épisode des Experts à Mahnattan, diffusé à la télévision en janvier dernier! L’impression s’est confirmée au delà des espérances, puisque notre apprenti avatar est aujourd’hui devenu un vrai pro de SL. Il n’y a qu’à venir visiter « France – Terre des secrets » pour s’en persuader!

Le dancing le "Soleil Palace", sur France - Terres de Secrets« France – Terre de Secrets » et d’accueil!

Vous y trouverez un village du midi, un espace sandbox, un moulin sur la montagne, un lagon donnant sur une salle secrète, un port avec sa jetée, une plage ombragée, un terrain de pétanque, un bowling, une exposition de créations en trois dimensions et animées de Casta Oh, mais aussi une immense discothèque (Le Soleil Palace) située dans le gros astre technoïde qui trône à une centaine de mètres au dessus de la sim. Bref, il y a beaucoup de choses, d’endroits et de surprises à découvrir sur cette jolie SIM qui se veut une terre d’accueil pour nouveaux résidents SL! Faites-le savoir autour de vous, et venez nombreux vendredi soir!

Petit village provençal, au centre de France -Terre de secretsDemandez le programme!

Une expositon d’art “SLien” avec les Totems De Casta Oh à découvrir absolument aura lieu au 2ieme et 3ieme étages, au dessus du club Soleil Palace.
La soirée d’inauguration sera retransmise sur SLIVE RADIO, partenaire officiel de 1,2,3 Soleil.
Vous pourrez aussi assister aux performances Live de trois Disc Jockeys : DJ Chtal (21h00/23h00 : DanceFloor Ambiance), Djette Lektra (23h00/1h00 : Punchy Glamour Chaleur) et la RLP Mix (1h00/3h00 : Dj Pro Remix Inedit). Enfin, vous pourrez tester plein de nouveaux Jeux inedits et Gratuits pour le fun!

EHB.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/05/une-nouvelle-sim-francophone-sinaugure/feed/ 1
“La planète des petits princes”, c'est aussi la nôtre… http://www.territoire-digital.com/2009/04/%e2%80%9cla-planete-des-petits-princes%e2%80%9d-cest-aussi-la-notre/ http://www.territoire-digital.com/2009/04/%e2%80%9cla-planete-des-petits-princes%e2%80%9d-cest-aussi-la-notre/#comments Fri, 17 Apr 2009 13:08:58 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1546 La planète des petits princes, avec Mariaka NishiTournicoton (Kuai Hele) vient d’inaugurer une toute nouvelle exposition transdisciplinaire, déambulatoire et permanente intitulée La Planète des Petits Princes. Si l’on doit l’idée originale à la prolifique Mariaka Nishi (aka Anne Astier), l’artiste s’est une nouvelle fois entourée d’un pléthore de partenaires pour la réalisation de cette oeuvre multi-facettes. Parmi lesquels on retrouve Naastik Rau, Frao Ra, Sacremeustache Beerbaum, Coulaut Menges, Joan Horsforth, Typote Beck, Léonie Becuwe, Philippe Kodekko, Hoshiko Naidoo, Anathaniel Gausman, et Jean-Marie Legros, qui apparaissent à divers niveaux de participation : photographie, dessins, musique, son (une introduction textuelle de l’écrivain Satprem, diffusée en boucle, permet de se mettre dans l’ambiance), build, conseils et inspiration.

Un hymne -plein d’espoir- à l’humanité.

Un peu psychédélique par endroits, comme ici, dans cette immense bulle arc-en-ciel“Le concept est toujours sur le principe d’un cheminement dans une exposition (à ressentir dans sa forme énergétique) qui délivre au passage de petites graines, de petites touches, pour assembler un puzzle qui devient cohérent dans son ensemble”, explique l’initiatrice. “Et le thème de l’exposition est l’humanité et notre planète d’accueil. Je voulais restituer, accompagner un peu et sans démonstration toute faite cette évolution de nous même, et de la société que nous construisons. En fait, tout converge pour amener doucement le promeneur vers un endroit de lui même, et vers son avenir!”
Pour Mariaka et ses compagnons, “La planète des petits princes” -truffée de symboles et d’analogies discrètes au chef d’oeuvre d’Antoine de Saint Exupéry (qui invitait le lecteur à retrouver l’enfant qui vit en soi)- c’est une manière poétique de restaurer la force et la beauté sur la terre, de reprendre une conscience d’amour…

La balle est dans votre camp…

Une exposition pour reprendre conscience de notre humanité, de la chance que nous avons d'être des hommes vivant sur une planète qui nous donne le meilleur d'elle même.Mariaka avait commencé à réfléchir à cette oeuvre commune avec une première équipe un an auparavant. Et puis pour x raisons, le projet n’a pu  aboutir, et fut ajourné. “Je pensais même la dissoudre, et c’est au moment où je me suis décidée à la vider de mon inventaire que je l’ai revue, et qu’elle m’est apparue!”
Alors, entourée d’une nouvelle équipe, le projet artistique -qui oscille entre naturalisme, suréalisme symbolique et psychédélisme- a pu arriver à maturité, pour enfin éclore. On y retrouve tout ce qui fait la force de l’humanité, sa richesse, sa diversité, sa créativité, et les merveilles terrestres qui font que tout ceci pourrait s’accomplir en parfaite harmonie symbiotique, si seulement on en prenait conscience…
L’exposition semble vouloir nous mettre face à nous même, et nous demander : “alors, quelle route allez vous prendre, maintenant que vous savez?” Bonne question, en vérité… Et vous, quel sera votre choix?

EHB

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/04/%e2%80%9cla-planete-des-petits-princes%e2%80%9d-cest-aussi-la-notre/feed/ 0
REUNICA vous invite sur Second Life et à voter pour votre BD préférée! http://www.territoire-digital.com/2009/03/reunica-vous-invite-sur-second-life-et-a-voter-pour-votre-bd-preferee/ http://www.territoire-digital.com/2009/03/reunica-vous-invite-sur-second-life-et-a-voter-pour-votre-bd-preferee/#comments Mon, 23 Mar 2009 15:26:58 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1439 bede-reunica_00210 gagnants seront tirés au sort

La Fondation REUNICA Prévoyance accueille, dans son immeuble de l’Univers virtuel Second Life, une exposition de BD réalisées par des jeunes et adultes handicapés à l’occasion du Festival International 2009 de la Bande Dessinée d’Angoulême (FIBD). Du 16 mars au 16 avril 2009, les visiteurs pourront voter pour leur BD préférée et gagner des cadeaux.

Un projet en partenariat avec l’association Hippocampe

A l’occasion des 10 ans du concours de BD pour jeunes et adultes handicapés organisé par l’association Hippocampe, les visiteurs pourront voter pour leur planche de BD favorite sur le thème « L’amitié… raconte en BD ».

bede-reunica_003A gagner lors du tirage au sort du 23 avril

- 1er lot : 2 entrées pour le prochain festival de BD d’Angoulême, une BD « 10 ans d’hippocampe » et « Lucien, toujours la banane », la dernière BD de Franck Margerin, dédicacée par son auteur.
- 2ème au 10ème lot : une BD « Lucien, toujours la banane », dédicacée par Franck Margerin.
Retrouvez l’ensemble des planches réalisées lors du concours 2009 sur Second Life.

« Faire du bien à l’esprit, ça fait du bien à la vie »

La Fondation REUNICA Prévoyance soutient des projets artistiques et culturels destinés aux personnes fragilisées par la maladie et le handicap et notamment ceux de l’association Hippocampe. Cette dernière organise chaque année un concours de bande dessinée pour jeunes et adultes handicapés dans le cadre du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême (FIBD), ouvert à plusieurs pays européens.
Pour plus d’information : http://www.fondationreunica.com

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/03/reunica-vous-invite-sur-second-life-et-a-voter-pour-votre-bd-preferee/feed/ 0
Un musée vivant esselien! http://www.territoire-digital.com/2009/02/un-musee-vivant-esselien/ http://www.territoire-digital.com/2009/02/un-musee-vivant-esselien/#comments Thu, 26 Feb 2009 09:02:49 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1363 PhilippeO Janus dans la partie "profils" de sa "Métaverse Galerie", PhilippeO Janus vient de monter une galerie un peu spécifique, la “Metaverse Galerie“, qui s’apparente plus à un musée vivant sur Second Life, qu’à une galerie d’art classique… Explications!

Montparnasse Belgar : Qui es-tu, et que fais-tu, qu’est-ce que SL pour toi?
PhilippeO Janus : Pour parler de moi en deux mots, sur le web j’ai une activité d’agence web et de référencement. Je gère mes propres sites, dont Adminet france et le blog d’Adminet. Je vois Second Life comme une nouvelle forme d’internet, et demain, je ne m’interdis pas d’aller sur les open sim car je pense que l’avenir est aussi aux open grid/sim. J’espère faire venir sur SL mes propres clients ainsi que de nouveaux.

MB : Tu viens de créer sur SL une galerie d’un genre nouveau sur Bellobas 110/30/43. Quel en est le principe?
PhilippeO Janus : Il y en a plusieurs. Le premier c’est de faire découvrir Second Life à ceux qui arrivent, avec une présentation des personnes que j’y ai croisées et qui font SL. C’est un choix totalement subjectif sans critères formalisés, où l’avatar est présenté avec une photo et une note de présentation. Soit il a déjà la photo, soit on la fait ici, ou chez lui. Ce sont des gens dont j’ai trouvé que, d’une manière ou d’une autre, ils faisaient SL. Alors on pourra dire que chaque visiteur fait SL, mais je ne rencontre pas chaque visiteur! Chaque profil ici raconte une part de l’histoire de SL et continue à y contribuer. Voilà pour la galerie de profils. En face, il y a une galerie de lieux à visiter selon le même principe.

La "Métaverse Galerie", sur Bellobas 110/30/43MB : Donc tu répertories ici un peu toutes les catégories “socio professionnelles” de SL? Je ne parle pas des “escorts”, bien entendu, mais plutôt des artistes, builders, etc…
PhilippeO Janus : Finalement dans les événements organisés ici ou là, on finit par retrouver un peu le meme groupe. Mais ce n’est pas une galerie d’artistes ou de builder. Je ne raisonne pas en termes de compétences. Mais finalement ce sont des profils divers qui, par la force des choses, se cotoient. Avec en effet des codeurs, des artistes, des commerciaux, des chefs d’entreprise, des graphistes, des touristes, et parfois, ceux qui sont un peu tout ça à la fois!

MB : Concernant les lieux, c’est pareil : éclectisme et feeling?
PhilippeO Janus : Oui! Il y a une face sombre de SL que j’ai choisi de ne pas présenter, car j’estime qu’on n’a  pas besoin de moi pour la découvrir! Et je te vois venir : ce n’est pas une question de positivisme, mais une incitation à la découverte et à la curiosité. Idem pour les oeuvres d’art au 2ième étage : ce sont des oeuvres que j’ai achetées ou que les artistes m’ont données.

La partie "lieux à visiter" de la "Métaverse Galerie", en mise à jour permanente...MB : Tu as trouvé un nom à ce projet, que j’ai déjà envie d’appeler un “musée vivant”?
PhilippeO Janus: Effectivement, c’est tout à fait ça, dans le sens où c’est inciter à la découverte d’un monde en mouvement, loin d’être figé, et sans autre critère que mon plaisir à faire découvrir. La “Metaverse Galerie”, c’est le nom de cet ensemble, est en construction permanente. Je suis toujours curieux de rencontrer de nouvelles personnes qui pourront venir -ou non- figurer dans la galerie de profils, visiter de nouveaux lieux à faire connaître, ou découvrir de nouvelles oeuvres à partager.
Ce qui est remarquable, c’est que la plupart des gens de la galerie se connaissent. Et quelque part, on voit ici une photographie de ce réseau informel. Je n’aurais pas pu faire cet endroit sans l’aide de Mallory Destiny qui a construit le bâtiment et contribue beaucoup à l’élaboration de la galerie.

MB : Tu vas organiser des events ici?
PhilippeO Janus : Déjà, l’inauguration le 10 mars, j’espère que ce sera le premier événement! Mais  j’aimerais faire venir les uns et les autres sans rien d’autre de particulier. C’est déjà un évènement en soi! A l’avenir, je n’exclus pas des expositions temporaires, mais il existe déjà un très fort réseau de galeries d’art, qui fait très bien ce travail.

la néérlandaise Mallory Destiny a largement contribué à la mise en place de ce projet de musée vivant.MB : Je vois qu’il te reste encore pas mal d’espace à garnir! ;-)
PhilippeO Janus: oui, on fera une inauguration par niveau. Mais ça prend du temps! Sinon, en face dans le “Metaverse Hotel”, je compte faire venir des entreprises, associations ou autres communautés.

Propos recueillis par EHB.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/02/un-musee-vivant-esselien/feed/ 2
La Rue en concert à la Citadelle, pour la Saint Valentin! http://www.territoire-digital.com/2009/02/la-rue-en-concert-a-la-citadelle-pour-la-saint-valentin/ http://www.territoire-digital.com/2009/02/la-rue-en-concert-a-la-citadelle-pour-la-saint-valentin/#comments Thu, 12 Feb 2009 15:39:15 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1331 Sacremeustache Beerbaum, instigateur de la retransmission du concert de La Rue sur TourniSamedi 14 février à 21 heures, aura lieu aux pieds de la citadelle, sur les hautes terres de Tournicoton,  la retransmission d’un concert live depuis Grenoble du groupe rock français La Rue. “C’est la deuxième fois qu’on les retransmet sur Tourni”, explique le principal instigateur de l’évènement, Sacremeustache Beerbaum. “Ce coup-ci, on est obligé de le retransmettre en différé, car il n’y a pas de connexion dans le lieu du concert, mais pour le prochain groupe Spaita, ce sera du direct live depuis un théâtre!”

Du rock chez les Cathares!

citadelle_001Pas d’occasion spécifique pour organiser un concert pareil, pas même la fête des amoureux, mais seulement l’envie de les revoir jouer sur écran géant dans Second Life! “La dernière fois, pas mal de monde avait apprécié leur prestation, retransmise depuis les jardins de Philippe Codecco. Je leur ai proposé de revenir, et ils avaient eux aussi un super souvenir de la dernière fois!” Ce concert sera aussi l’occasion, pour tous ceux qui viennent d’arriver in SL, de découvrir l’énorme travail fourni pour la reproduction de la citadelle, ainsi que la très belle exposition photo de l’ange Sacre.

EHB

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/02/la-rue-en-concert-a-la-citadelle-pour-la-saint-valentin/feed/ 2
Handicap et Second Life, un challenge pas si lointain… http://www.territoire-digital.com/2009/01/handicap-et-second-life-un-challenge-pas-si-lointain/ http://www.territoire-digital.com/2009/01/handicap-et-second-life-un-challenge-pas-si-lointain/#comments Tue, 27 Jan 2009 16:54:08 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1179 Sirin Peccable, Owner du groupe Handicap Life in SL, sur l'île Panora...Sirin Peccable est l’owner du groupe Handicap Life (32/99/23) dans Second Life. L’objectif de ce projet pourrait permettre d’abolir le handicap, virtuellement s’entend… Explications :

Montparnasse Belgar : Qui es-tu, et qu’est ce que le projet Handicap Life?
Sirin Peccable: je suis un particulier, parent d’une enfant handicapée mentale. J’ai découvert l’informatique il y a à peu près trois ans. J’ai 43 ans, donc ce n’est pas ma génération! Voilà pourquoi ce retard… Et puis tout cela m’a plu. J’ai decouvert Second Life il y a un peu plus d’un an, et je me suis aperçu que SL offrait de multiples façons de communiquer. Ma fille ne sachant ni lire, ni écrire, je lui ai mis entre les mains son propre ordinateur, et elle a developpé toute seule une méthode pour retrouver ce qu’elle aimait voir sur le net. Après ça, je me suis dit que la fracture numérique n’existait que dans notre tête!
Partant de là, j’ai voulu faire découvrir aux personnes handicapées la possibilité d’utiliser Internet pour communiquer. A force de rencontres sur les blogs, puis twitter, et Second Life en parallèle, je me suis dit qu’il fallait démontrer que cet univers virtuel n’etait pas qu’un lieu imaginaire de vie, mais bien un outil d’échange, voire pédagogique.

Un simulateur qui permet de se mettre virtuellement à la place de non-voyants. MB : D’où l’idée de faire une SIM dédiée aux handicaps?
SP : Oui, voilà, avec la proposition de liens entre SL et les sites web, ou Blogs qui informent sur le handicap. Et puis des salles de conférence, des lieux de recrutement, afin de permettre aux personnes en mobilité réduite de pouvoir utiliser ces services, à l’image de ce que d’autres acteurs ont fait dans SL pour les personnes valides. J’ajoute à cela l’outil pédagogique qu’offre SL avec ses constructions en 3D et ses textures, tout à fait adaptées à l’enseignement des jeunes déficients mentaux. Sans compter que les éducateurs peuvent aussi utiliser cette plateforme en matière de sociabilisation. Le lieu, “Second Life” est aussi une façon pour eux  de pouvoir communiquer avec des personnes valides, plus facilement que dans le monde réel.

L'exposition photo de PersonnaTrèsGrata. MB : Qui dit projets de grande ampleur, dit forcément partenaires…
SP : Le premier interessé par ce projet a eté Emmen Tal, de Stonfield Inworld, qui m’a mis en relation avec le Crédit Agricole, qui héberge le bâtiment aujourd’hui. PersonaTrèsGrata a aussi été de suite interessé, et propose aujourd’hui l’exposition photo, ainsi que des témoignages de vie par projection vidéo. Une association belge “Handimobility.org” est enchantée de faire partie du projet. Enfin, je dirais que le quatrième serait pour moi RIL Shopping, car la vente en ligne est aussi un atout de qualité pour les personnes en situation de handicap. De plus, dans un avenir proche, j’ai en projet  la possibilité de vendre des productions realisées par des C.A.T., par exemple.

MB : Que trouve t-on dans le bâtiment Handicap-Life?
SP : un pole d’offres d’emploi, puis viendra un e-commerce pour du materiel pour fauteuils, et j’aimerais aussi trouver des partenaires du secteur telephonie, et de la domotech. Il y a aussi des salles de projection, un hall d’expo, des jeux (un rubik’s cube géant), et un simulateur pour se mettre a la place d’un non-voyant. D’autres simulateurs de ce type viendront bientôt.
Donc aujourd’hui, Handicap-Life n’accueille pas encore du monde, mais il fallait ouvrir pour que les personnes visualisent le concept. On commence par des expos, des vidéos, ce que veulent les premiers partenaires, et l’inertie fera le reste, avec un peu de prospection. Car je me suis aperçu que les avatars de SL et autres sont sensibles aux causes sociales et participent volontiers. Dernierement je suis allé chercher des fauteuils. Et quand l’owner a vu que je faisais ce projet,  il m’a tout simplement remboursé les achats pour la cause! Je pense que la communauté virtuelle est sensible a cela.

Le bâtiment de Handicap Life...MB : Oui, donc tout espoir est permis! Mais sinon, Tu as des expériences de personnes handicapées de ton groupe qui utilisent SL?
SP :  Oui il y a Philippe notre ami belge, il y avait aussi Tricycle, mais là, il est moins présent. Sans compter tous ceux que l’on ne sait pas. Et puis le projet interesse aussi des developpeurs pour l’accessibilité entre le materiel (autre que la souris et le clavier) et l’univers virtuel. Et le plus intéressant, c’est que cela permet des contacts européens et étrangers. Certains contacts naissant commencent à donner de jolies choses. Par exemple, “PersonaTrèsGrata” qui a fait la splendide exposition sur la déficience mentale dans le réel sur Paris, ou encore avec Hugobiwan Zolnir, qui cherche à faire la passerelle entre Paris Handicap-Life et Rennes, comme ce qui s’est fait lors des Transmusicales 2008.
Mais parallèlement, on sait que ce projet a beaucoup plu, puisque très rapidement le groupe sur facebook s’est développé, et est aujourd’hui composé de 176 membres.

MB : Et euh… Tu fais tout ça à titre bénévole? Je veux dire, ça a dû te prendre un temps monstrueux pour monter ce bâtiment, et toutes ces fonctionnalités!
SP : oui, c’est dans le cadre du bénévolat. Mais bon, quand il y a le plaisir, ça se fait! Je n’ai pas compté le temps passé, mais le projet a commencé debut décembre. J’avais un peu d’entraînement car j’ai implanté dans SL le premier Syndicat CFTC, avec un bâtiment qui permet une prise de renseignements sur les activités du syndicat. Là, c’était la CFTC qui payait le bâtiment et le terrain.

MB : La suite des évènements?
SP : Et bien maintenant, je vais me consacrer a trouver des exposants en lien avec le handicap, comme Agefiph, et d’autre services.

Propos reccueillis par EHB.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/01/handicap-et-second-life-un-challenge-pas-si-lointain/feed/ 9
Mission : explorateurs francophones in SL! http://www.territoire-digital.com/2009/01/mission-explorateurs-francophones-in-sl/ http://www.territoire-digital.com/2009/01/mission-explorateurs-francophones-in-sl/#comments Thu, 08 Jan 2009 09:27:25 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1077 Rencontre avec Serena Parisi, owner du groupe "les explorateurs francophones", dans l'espace qui leur est réservé sur le Parc des Arts in SLSerena Parisi est l’owner du groupe « les explorateurs francophones ». Elle a bien voulu expliquer à Montparnasse Belgar en quoi consistait ses activités dans Second Life…

Montparnasse Belgar : bon, alors raconte-moi! Qui es-tu?
Serena Parisi: Je suis quelqu’un qui aime découvrir des lieux créatifs sur SL, et je fais partager ces endroits aux membres du groupe, mais aussi à tous ceux qui veulent voir de jolies choses. Pour cela, il suffit de se rendre sur notre espace au Parc des Arts sur Merien 145/132/28, chez Yperfokal Allen et Formentera Voom qui nous hébergent (je les connais depuis longtemps, et je fais partie de leur association), ou d’aller voir notre site web www.teleporteur.com, pour vous faire une idée plus précise sans passer par la case Second Life. Nous sommes aussi partenaires de Willow Ahn. On peut voir certaines de nos découvertes sur son site SLNews.

MB : Tu es donc une exploratrice sur Second Life. Tu es la fondatrice du groupe ?
SP : Non, ce n’est pas moi. Au départ, c’était Ricardo Chevalier. Je ne l’ai pas connu. Puis Valérie Frantica, l’autre owner, a dirigé le groupe. Moi je n’étais qu’une simple exploratrice, au début. J’ai rencontré Valérie, nous sommes devenues très amies. Nous partagions les mêmes valeurs d’échange, de partage et de gratuité, alors elle m’a demandé d’être owner avec elle. Ça a commencé comme ça. L’année dernière, elle a quitté SL, et j’ai repris toute seule.

Un groupe ouvert qui accepte même de référencer des lieux commerciaux, à partir du moment où il y a échange d'infos et visibilité des activités du groupe dans le lieu visitéMB : Comment fonctionne le groupe ?
SP : En fait, ce sont les explorateurs du groupe (il y en a 256 en tout) qui proposent des lieux, mais j’en cherche aussi. Ensuite, ils me donnent une notecard et un landmark. Les critères : la beauté, la qualité du build, et la diversité, car il en faut pour tous les goûts ! En général, nous ne proposons pas de sites commerciaux, exception faite de ceux qui hébergent nos panneaux de pub. C’est une forme d’échange de bons procédés, qui permet d’avoir l’info à différents endroits, en somme…
Tu vois, nous ne sommes pas complètement fermés, mais nous essayons de limiter, même si nous sommes toujours en recherche de nouveau hébergeurs… Car on n’explore pas une boutique. Néanmoins, je respecte tout ce qui se fait ici.
Donc ici, tu as des panneaux classés par thèmes : « Lieux francophones », « flâneries et romances », « Mondes alternatif s », « Sombres », « Galeries d’art », « Culture », « Incontournables », « Sports », « Réalisations », « Nouveautés », et un panneau réservé à nos hébergeurs. Il suffit de cliquer sur les flèches latérales pour faire défiler les photos des lieux. Ensuite, en cliquant sur la photo, vous recevez une notecard explicative, assortie d’un landmark pour vous y rendre !

MB : A ton  avis, quelles qualités faut-il avoir, pour être un bon explorateur francophone ?
SP : Il faut s’intéresser à tout, être curieux, aimer découvrir… Être persévérant aussi, car il faut beaucoup de temps pour visiter une SIM. Parfois, trois heures ne suffisent pas ! Avoir du recul, et un réseau de contacts, surtout. Les explorations sont nourries de personnes que je rencontre, et il y a des gens vraiment extraordinaires ici…

L'un des endroits préférés de Serena : l'île Ode 226/224/150, un hâvre de paix romantique et fleuri...MB : A propos des gens… Tu n’as jamais eu de mauvaises expériences sur Second Life ?
SP : Non, je suis ici depuis deux ans, et je n’ai jamais eu aucun conflit avec personne, ici. Tu sais, cela dépend aussi de ton comportement. Si tu respectes les gens, si tu leur expliques ce que tu fais, ça se passe bien ! On n’arrive jamais en terrain conquis. Il y a des Sim où il y a des recommandations spéciales à observer. On le fait, et c’est normal…
Par contre, on entre dans une période difficile où de nombreuses SIMs de créateurs vont fermer à cause de l’augmentation des loyers des Openspaces. Les Linden sont maîtres en leur domaine, mais je pense qu’ils vont aussi y perdre, car les créateurs sont aussi des consommateurs… Ici aussi, on va déménager sous peu!

MB : Ça prend du temps d’explorer, donc… Tu fais beaucoup d’heures, in world ?
SP : ça dépend… Cette année un peu moins que l’an dernier. Je dose maintenant, sinon, ça finit par te bouffer ! Mais pour répondre à ta question, je viens environ deux soirs par semaine. Tu sais, il faut être clair avec soi même ! Et puis SL est très particulier :  il faut y être pour le comprendre. Si tu fais quelque chose qui intéresse les gens, tu auras de plus en plus de demandes, et donc à un moment, tu ne t’appartiendras plus. Ta vie SL risque de déborder sur ta vie RL… Tout est une question de dosage !
Dans ma vraie vie, j’ai une vie de famille équilibrée, je fais un métier qui me passionne (qui n’a rien à voir avec les mondes virtuels), et je voyage beaucoup et j’adore ça. Je fais aussi de la plongée sous-marine… En fait, je suis une sorte d’exploratrice en Real Life ! Il y a ici des créations que j’ai eu la chance de voir en vrai, comme le Mexique, par exemple. Même si c’est différent de la réalité, ça donne une relative idée de ce que c’est au niveau culturel. Je vais donc proposer le site. Il y en a beaucoup d’autres superbes reproductions, comme Versailles, le Louvre, la chapelle Sixtine, la mosquée de Casablanca…

Propos recueillis par Montparnasse Belgar.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/01/mission-explorateurs-francophones-in-sl/feed/ 0
YannMinh Mcdowwll, prince de la cyberculture in SL http://www.territoire-digital.com/2009/01/yannminh-mcdowwll-le-prince-de-la-cyberculture-in-sl/ http://www.territoire-digital.com/2009/01/yannminh-mcdowwll-le-prince-de-la-cyberculture-in-sl/#comments Mon, 05 Jan 2009 17:20:24 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1042 Petite visite du NooPark, avec son propriétaire YannMinh Mcdwwll.Yann Minh (YannMinh Mcdowwll in SL) est un artiste cyberpunk polyvalent qui œuvre aussi bien dans lla vidéo, l’image de synthèse, l’infographie, ou même l’écriture (il se définit lui-même comme artiste multimédia et Noonaute). Il était normal qu’il ait lui aussi son extension digitale sur Second Life. Son île, le Noopark (Aogashima 203/111/25) est un véritable musée constitué de nombreuses galeries consacrées à la cyberculture, à la science fiction, à l’érotisme et au fantastique sous toutes ses formes… Un des lieux les plu hétéroclites -en matière d’arts graphiques- à visiter dans l’univers virtuel créé par Linden Lab. Velasquez en 3D, une illustration de la préhistoire de l'art cyberpunk, selon YannMinh Mcdowwll. « Le Noopark est le transfert noosphérique sur SL, de mon musée virtuel en 3D temps réel, appelé le Noomuseum. Celui-ci a d’abord été construit dans un autre cyberespace : le FPS  Unreal Tournament, datant de l’année 2004. Il est dédié à la préhistoire de la cyberculture, et aux crypto-métaphores sexuelles en art et au cinéma… », explique celui qui n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il est l’un des précurseurs de la cyberculture en France. Il a par exemple exposé une installation vidéo multimédia immersive en 1983 au musée d’art moderne du centre Beaubourg à Paris qui anticipait Matrix et  second life :  “le scénario de Media 000 réalisé en 1982 est l’histoire d’une jeune femme qui vie dans un monde onirique réaliste généré par un ordinateur, et qui refuse de sortir de cet univers au risque d’y perdre la vie.”
Yann Minh se compose des looks très appropriés...Entre autres créations sur SL, sa reconstitution en 3D du tableau de Velasquez « les menines » est absolument bluffante. « Ce tableau est emblématique du diorama de ma conférence sur le thème de  la préhistoire de la cyberculture. Le fameux ‘truc du miroir’ donne à cette peinture une dimension immersive. Un peu comme dans les jeux video, ou les MMORPG du type de Second Life. Le miroir reflète la toile posée devant Velasquez : c’est à dire un portrait du roi et de la reine d’Espagne. Ce qui veut dire que NOUS sommes le roi et la reine d’Espagne ! Et c’est pour cette raison qu’on peut considérer que ce tableau est un jeu d’immersion virtuelle avant l’heure », analyse t-il, intarissable sur le sujet.

Là où le cyberpunk fait son show

Une des magnifiques infographies d'Eric Wenger, exposée dans le NooParkMais toutes les œuvres exposées dans le Noopark ne sont pas de lui. Yann Minh a toutefois choisi d’exposer des artistes dont le travail colle avec son concept. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y en a une sacrée kyrielle ! On y trouve Eric Wenger, par exemple, créateur d’images de synthèses, et concepteur du moteur de BRYCE, un célèbre logiciel de création de paysages virtuels. Eric qui a créé aussi le logiciel Metasynth, utilisé entre autre par les sound designers de Matrix, utilise Second Life comme d’un instrument de musique pour faire des concerts en RL exploitant les spectaculaires capacités de spacialisation du son de SL.
L'attaque des Morts Vivants, revu et corrigé version interactive dans le NooParkUn autre endroit de l’île est consacré au projet « Traverses, le livre voyageur », que nous avons évoqué dans nos colonnes en fin d’année dernière, et qui représente une autre facette de la cyberculture, en quelque sorte…
Les dessinateurs Jean Yves Kervevan, Rachid Guendouze, et Luh, ou encore les illustrateurs Eikasia, Alain Brion, Bastien L, Martine Fassier, et Jean-Marie vives (auteur des mate-paintings des films Alien IV et la cité des enfants perdus) y ont aussi pignon sur rue… Manchu, célèbre auteur de couvertures de livres de Science Fiction est aussi du voyage, avec sa galerie attitrée, tout comme de nombreux autres auteurs.
L'univers glauquissime de Bastien L., avec ces très belles infographies cybertrash.« Au nord ouest du Noopark se trouve le NooBar. Un endroit pour chater, se poser, rencontrer d’autres avatars. Cette partie de l’ile est tenue par la photographe RL & SL Willow Ahn ». C’est un endroit où elle organise ses expositions d’art temporaires, comme elle le faisait auparavant, sur son île Alchimie, qu’elle a dû fermer suite à l’augmentation des tarifs de Linden Lab.
Le petit plus du Noopark ? Un espace jeux de rôles dans lequel les avatars sont confrontés à l’attaque d’une horde de zombies particulièrement agressifs. Bref, il faudrait des jours et des jours pour parcourir toute l’île, et en percer tous ses secrets, dont certains sont réservés à un public plutôt averti… Mais il vaut mieux être équipé d’une bonne carte graphique !

EHB.

]]>
http://www.territoire-digital.com/2009/01/yannminh-mcdowwll-le-prince-de-la-cyberculture-in-sl/feed/ 3
Un casting pour voir son avatar IRL http://www.territoire-digital.com/2008/12/un-casting-pour-voir-son-avatar-irl/ http://www.territoire-digital.com/2008/12/un-casting-pour-voir-son-avatar-irl/#comments Tue, 30 Dec 2008 11:38:01 +0000 eboyer http://www.territoire-digital.com/?p=1010 Dans le cadre de la saison culturelle européenne, et de la clôture de la présidence française du conseil de l’Union, le Studio National des Arts Contemporains Le Fresnoy organise l’exposition « Dans la nuit, les images » jusqu’au 31 décembre prochain (ouverte tous les jours de 17 heures à 01h00), dans la Nef du Grand Palais, à Paris. A cette occasion,  aura lieu simultanément sur Second Life (Orange Island 124/127/136) et au Grand Palais un évènement « réalité mixte » proche de l’expérience mystique, intitulé les « âmes volantes ». Ce spectacle, initié par FlyingSoul Scribe, consiste à filmer les avatars de Second Life, puis à vidéo-projeter ces images en temps réel sur le mur  de la nef du Grand Palais, l’un des plus célèbres musées de la capitale française.

Plus que deux jours

Pour cela, FlyingSoul Scribe organise un énorme casting in SL. Pour y participer, il suffit de s’inscrire in world, puis d’attendre votre tour. On vous envoie alors un Landmark qui mène au studio (ouvert à partir de 8 heures du matin SL time, 17 heures GMT) où vous serez filmés. Le principe : des pose-balls vous invitent à vous placer au dos d’un écran noir. Votre avatar apparaîtra alors sans interface et détouré sur le mur du Grand Palais, d’où l’intérêt de ne pas porter de vêtements noirs ou un face-light trop puissant. La pose-ball propose des gestuelles programmées, mais vous pouvez en changer simplement en tapant Shift/flèche-droite sur votre clavier. Quel avatar ne rêverait pas d’être immortalisé dans cette immense volière à images ? C’est l’occasion rêvée de faire communier les deux réalités, Mais dépêchez-vous : il ne reste que deux jours !

EHB

]]>
http://www.territoire-digital.com/2008/12/un-casting-pour-voir-son-avatar-irl/feed/ 0