On parle également de Technos

Paul E.Glott vous parle en direct!

Par Etienne Boyer le 30 juillet 2009 - Donnez votre avis

pauleglottVoici un nouveau petit service en ligne sympathique : il s’agit de  Paul E. Glott, sur le site acapela.tv, une application flash mettant en scène un petit gamin qui parle toutes les langues, ou presque, comme son nom l’indique (Le site en question propose de nombreuses autres applications du même type, toutes plus amusantes les unes que les autres)…

Le principe est simple : choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez traduire votre phrase, que vous aurez inscrite au préalable en français dans l’encart prévu à cet effet, puis cliquez sur la mention « Please tell me! »
Si les traductions sont toutes aussi aléatoires que celles des autres services en ligne, Paul E. Glott est une application nettement plus ludique et interactive que Reverso, ou encore le très austère Google Translate.

On peut bien sûr s’en servir de traducteur, mais aussi de « messager » original, dans le sens où le logiciel génère un URL avec vos textes, que vous pouvez ensuite envoyer par e-mail à des amis, par exemple. Mais surtout, faire raisonner la petite voix à la « Charlie Brown » du logiciel en plein milieu d’une journée de travail hyper concentré, c’est l’assurance d’une petite récréation amusante entre collègues…

Vous pouvez tester l’application, vous aussi, voire là partager dans vos propres blogs :

Allez, c’était bien rigolo tout ça, mais là, faut s’y remettre!

Catégories: Actualités, Technos

Avec Pixton, on est tous des auteurs de BD !

Par Etienne Boyer le 03 juillet 2009 - Donnez votre avis

Dessiner, ça s’apprend, ça se travaille, c’est un long apprentissage si l’on n’est pas naturellement doué. Beaucoup y ont renoncé à l’époque du collège, et dans le panel de ceux qui se sont accrochés, très peu ont réussi à en faire leur vie. Alors lorsqu’on connaît quelqu’un qui griffonne, on fait appel à lui (bénévolement).
Mais pourquoi faire faire aux autres ce qu’on peut faire soi-même ?

Dessinez et animez vos propres créations.

Aujourd’hui, la technologie étant ce qu’elle est, vous pouvez parfaitement créer vos propres bandes dessinées sur Internet, et les publier en ligne, ceci sans pour autant avoir une once de talent graphique !
Comment faire ? Tout simplement en créant un compte gratuit chez Pixton, un site canadien (Colombie Britannique) éditeur d’une très sympathique et ludique solution de création et publication de dessins en ligne, qu’on peut même partager via son propre blog.
De quoi donner vie aux petites histoires qui vous trottent dans la tête, même si les graphismes manquent un peu de personnalité !

Des applications concrètes.

Bien sûr, avec Pixton, en plus des illustrations et autres comic-strips, vous pouvez aussi créer des dessins animés, pour la famille, pour l’entreprise, ou juste pour le fun…
Quels peuvent être les usages possibles pour les professionnels ? Déjà, on peut parfaitement imaginer une façon de se servir de Pixton dans le cadre du e-learning, et plus particulièrement à destination des enfants.
Ensuite, si vous êtes réalisateur (même amateur) de films ou de machinimas, et que vous cherchez inlassablement (et en vain) une personne compétente pour créer le storyboard de votre scénario, vous pourrez désormais vous charger vous-même de cette opération !

EHB.

Catégories: Technos

Le bon plan de la voix dans Second Life

Par David Castéra le 20 mai 2009 - 2 Commentaires

Communiqué de presse
Linden Lab lance un service inédit qui permet aux résidants de recevoir des appels externes dans Second Life. De nouvelles fonctionnalités amélioreront la plateforme Second Life et  fourniront des opportunités uniques de monétisation. Avec 700 000 utilisateurs consommant plus d’un milliard de minutes par mois, le chat vocal est devenu une composante majeure de l’expérience Second Life.

Près de 50% des utilisateurs de Second Life (des consommateurs, des éducateurs et des grandes entreprises), utilisent le chat vocal régulièrement. Cet outil permet de rendre les méthodes éducatives, les réunions d’affaires, les simulations, les formations et les conversations courantes plus interactives, réalistes et fluides. Par ailleurs le chat vocal est un élément clé du business
model et de la stratégie de Linden Lab. Avec le lancement de plusieurs produits annoncés pour le deuxième semestre 2009, Linden Lab espère que cette adoption rapide va se poursuivre, offrant ainsi de nouvelles sources de revenus à l’entreprise.

La dimension, l’approche innovante et la complexité technique de l’offre vocale élaborée par Linden Lab est un fait unique dans l‘industrie des mondes virtuels et est comparable en ce sens à l’offre d’un opérateur spécialisé. Ainsi, tout utilisateur de Second Life dispose d’un stream audio personnalisé. Ceci nécessite une infrastructure robuste, compatible notamment avec l’intégralité des
fonctionnalités 3D. Avec 96 % de ses régions compatibles avec le chat vocal, mais aussi poussé par un nombre d’utilisateurs croissants et une concurrence en
progression, Linden Lab se doit de proposer des mises à jour et des évolutions régulières de sa plateforme vocale sur Second Life.

« La démocratisation des services vocaux que nous observons sur les 18 derniers mois démontre que nous avons l’opportunité de faire évoluer notre offre tout en renforçant notre business model », déclare Joe Miller, VP Platform and Technology Development chez Linden Lab. « Depuis sa création, la valeur de Second Life – en terme d’expérience utilisateur et de revenus – a souvent été liée au viewer Second Life. Un de nos objectifs stratégiques majeurs est d’étendre cette valeur au delà du monde virtuel. Nous souhaitons offrir à nos utilisateurs la possibilité d’intégrer Second Life dans leur vie quotidienne. Le chat vocal est un élément majeur de cette ambition et sera sans conteste une vecteur
de revenu important dans le futur ».

Linden Lab dévoile donc sa feuille de route pour le reste de l’année 2009 (voir ci dessous) mais présente également ‘AvaLine’, un nouveau service qui permet aux résidants de recevoir des appels de l’extérieur tout en étant dans le monde virtuel. Ce nouveau service étend la portée de l’expérience Second Life et permet aux amis, aux clients, aux collègues et aux partenaires de se connecter
au viewer Second Life via un téléphone fixe, un portable, ou toute application VoIP. AvaLine, le premier service à capitaliser sur la voix, permet également aux résidants de communiquer pour la première fois avec des non utilisateurs de Second Life. Linden Lab lance son programme beta test aujourd’hui. Le service complet sera disponible au troisième trimestre 2009.

Feuille de route 2009

AvaLine
Assigner aux résidants de Second Life un numéro de téléphone (extension), permettant à leurs amis et partenaires de les appeler directement d’une ligne fixe, mobile ou de tout autre service de VoIP
SLim
Application texte et vocale permettant aux résidents d’interagir avec d’autres utilisateurs Second Life sans avoir besoin d’ouvrir le viewer
Voice Fonts Extension des éléments de personnalisation de l’application. Cette fonctionnalité permettra aux résidents de personnaliser leur voix via l’achat d’une voix féminine, d’un
annonceur sportif, d’un présentateur radio…

SMS Out
Cette fonctionnalité permettra aux résidents d’envoyer des SMS depuis SLim vers tout téléphone hors du monde virtuel

Client-side Recording
ette fonctionnalité permettra aux résidents d’enregistrer leurs conversations pour un play back ultérieur, offrant une flexibilité sans précédent pour le monde de l’éducation et les entreprises

2010 Fonctionnalités additionnelles pour SLim et AvaLine
Conférences téléphoniques, chats en groupe et multiples applications disponibles  via le navigateur du site web Second Life.

Catégories: Actualités, Technos

“La planète des petits princes”, c'est aussi la nôtre…

Par Etienne Boyer le 17 avril 2009 - Donnez votre avis

La planète des petits princes, avec Mariaka NishiTournicoton (Kuai Hele) vient d’inaugurer une toute nouvelle exposition transdisciplinaire, déambulatoire et permanente intitulée La Planète des Petits Princes. Si l’on doit l’idée originale à la prolifique Mariaka Nishi (aka Anne Astier), l’artiste s’est une nouvelle fois entourée d’un pléthore de partenaires pour la réalisation de cette oeuvre multi-facettes. Parmi lesquels on retrouve Naastik Rau, Frao Ra, Sacremeustache Beerbaum, Coulaut Menges, Joan Horsforth, Typote Beck, Léonie Becuwe, Philippe Kodekko, Hoshiko Naidoo, Anathaniel Gausman, et Jean-Marie Legros, qui apparaissent à divers niveaux de participation : photographie, dessins, musique, son (une introduction textuelle de l’écrivain Satprem, diffusée en boucle, permet de se mettre dans l’ambiance), build, conseils et inspiration.

Un hymne -plein d’espoir- à l’humanité.

Un peu psychédélique par endroits, comme ici, dans cette immense bulle arc-en-ciel“Le concept est toujours sur le principe d’un cheminement dans une exposition (à ressentir dans sa forme énergétique) qui délivre au passage de petites graines, de petites touches, pour assembler un puzzle qui devient cohérent dans son ensemble”, explique l’initiatrice. “Et le thème de l’exposition est l’humanité et notre planète d’accueil. Je voulais restituer, accompagner un peu et sans démonstration toute faite cette évolution de nous même, et de la société que nous construisons. En fait, tout converge pour amener doucement le promeneur vers un endroit de lui même, et vers son avenir!”
Pour Mariaka et ses compagnons, “La planète des petits princes” -truffée de symboles et d’analogies discrètes au chef d’oeuvre d’Antoine de Saint Exupéry (qui invitait le lecteur à retrouver l’enfant qui vit en soi)- c’est une manière poétique de restaurer la force et la beauté sur la terre, de reprendre une conscience d’amour…

La balle est dans votre camp…

Une exposition pour reprendre conscience de notre humanité, de la chance que nous avons d'être des hommes vivant sur une planète qui nous donne le meilleur d'elle même.Mariaka avait commencé à réfléchir à cette oeuvre commune avec une première équipe un an auparavant. Et puis pour x raisons, le projet n’a pu  aboutir, et fut ajourné. “Je pensais même la dissoudre, et c’est au moment où je me suis décidée à la vider de mon inventaire que je l’ai revue, et qu’elle m’est apparue!”
Alors, entourée d’une nouvelle équipe, le projet artistique -qui oscille entre naturalisme, suréalisme symbolique et psychédélisme- a pu arriver à maturité, pour enfin éclore. On y retrouve tout ce qui fait la force de l’humanité, sa richesse, sa diversité, sa créativité, et les merveilles terrestres qui font que tout ceci pourrait s’accomplir en parfaite harmonie symbiotique, si seulement on en prenait conscience…
L’exposition semble vouloir nous mettre face à nous même, et nous demander : “alors, quelle route allez vous prendre, maintenant que vous savez?” Bonne question, en vérité… Et vous, quel sera votre choix?

EHB

Une faille temporelle sur Orange Island!

Par Etienne Boyer le 06 avril 2009 - 3 Commentaires

The Kaaos Effect, le nouveau jeu d'énigmes en milieu immersif de MadPea Production.  Nous avions déjà parlé de Madpea, cette société créatrice de jeux dans Second Life, et qui n’en finit pas de sévir sur Orange Island. Son petit dernier, The Kaaos Effect, est un très bon cru…
Sid Mallock, un employé un peu étourdi de la TSD (Temporal Sightseeing Destinations) -une agence organisatrice de voyages spatiotemporels dans un futur plus ou moins éloigné (2050)- a l’esprit un peu « ailleurs » depuis qu’il est tombé amoureux d’Annie. Il n’a pas respecté le protocole de la firme en appuyant sur le mauvais bouton au mauvais moment. Résultat, une partie du laboratoire s’est volatilisé à travers une faille temporelle.

Les eighties comme à l'époque, sauf qu'il n'y a pas de temps pour lambiner : vous devez reconstruire une antenne télé pour pouvoir contacter Sid à travers le dédale temporel!Or, Sid a vraiment besoin de ce job, pour pouvoir quitter l’appartement qu’il partage avec sa mère… Votre mission, si vous l’acceptez, sera de retrouver deux composantes essentielles à la machine, avant que le pot aux roses ne soit découvert par la hiérarchie, qui ne manquera pas de lourder Sid avec pertes et fracas. Gardez-vous de penser que vous l’expédierez les doigts dans le nez : car comme à son habitude, avec « The Kaaos Effect », Madpea n’a pas lésiné sur les effets de surprises et les pièges qu’il vous faudra déjouer!

Chaos temporel pour une amourette!

Hâtez-vous, notre soleil a fini par se transformer en supernova... Si vous restez dans le coin, vous êtes grillés!Prenez le bracelet et le HUD, sensés vous aider dans votre aventure, et laissez vous guider à travers une succession d’énigmes dans les méandres du temps, depuis l’âge de glace jusqu’à la Supernova qui détruira notre monde, en passant par la Chine antique, le temps du Far West, le chicago des années 30, un sous-marin nazi, une réplique de chambre d’adolescent des années 80, etc., le tout pas forcément dans cet ordre là, d’ailleurs. A chaque étape, vous devrez reconstituer ou utiliser un objet ayant servi à communiquer dans son époque… Culture générale sommaire fortement recommandée, mais pas indispensable!

Cette pièce est un cauchemar : il faut trouver une combinaison de cablages pour avoir une bonne liaison téléphone avec Sid. Mais bizarrement, Monty Belgar a eu très vite raison de l'énigme... La chance, sans doute?Mais surtout : faîtes preuve d’intelligence et de réactivité, et ne négligez aucun détail, car la moindre information -aussi insignifiante soit-elle- pourrait bien vous aider à vous tirer de ce mic-mac, et même accéder aux primes et suppléments cachés du jeu! Bref, si le niveau de difficulté reste globalement assez basique (pour qui est familier de ce type de jeu), soyez tout de même le plus brillant possible!

Un bout du bracelet temporel, caché dans une grotte, au temps de la grande glaciation.Ce qu’on aime : l’originalité de cette aventure, qu’on peut quitter à tout moment, et reprendre là où on l’avait laissée; mais aussi la qualité des textures, effets spéciaux et mises en lumière des décors, ainsi que la bande son, toujours somptueux et très réalistes. Seul inconvénient notable : comme pour les précédents,  ce jeu s’adresse à un public anglophone…  Pour les autres, il ne vous restera plus qu’à réviser vos vieux cours du collège avant de vous lancer, ou de garder ouvert un outil de traduction en ligne! Mais dans ce cas là, rajoutez deux à trois fois plus de temps pour venir à bout de ce « Kaaos Effect »!

EHB.

Et pour ceux qui douteraient encore, voici la vidéo Teaser!

Catégories: Lieux, RP sims, Technos

Communauté

Déjà membre ?
Login
Se connecter avec Facebook :
dernier visiteurs

Flickr Cartes postales

header-IL2header-TD2Immersive LabEntretien d'embauche/category/technos/stgobain_liban1.jpgSainT Gobain Liban 2/category/technos/3510415546_5c3e035f41_o.jpg/category/technos/3510414710_3f7b1ea9e4_o.jpg/category/technos/3510414500_8b54f9fc2e_o.jpgSaint Gobain Liban/category/technos/3509603941_c793c58745_o.jpg/category/technos/3509603515_fd35bed5e3_o.jpg/category/technos/3509603373_34ae41a93d_o.jpg/category/technos/3509603237_ce3c0151de_o.jpg/category/technos/nkm_twitter.jpgObama visits GhanaGrands moments de solitudeAuto harcélement

Archives

Immersive Lab flux RSS
Agence Internet et Mondes virtuels
Rejoignez nous sur Second Life
Immersive Lab Twitter
Immersive Lab Facebook